L’État doit assurer la sécurité aux habitant·es de Saint-Jacques.

A Saint-Jacques -mais aussi dans d’autres quartiers- des bandes rivales s’affrontent pour contrôler le trafic de drogues en tout genre, en faisant appel à des hommes de main violents et armés. Plusieurs incidents ont eu lieu ces derniers jours et la population se sent légitimement inquiète et abandonnée à son triste sort.

Ces évènements se déroulent dans des quartiers que la municipalité a délaissés au milieu des problèmes de chômage, de pauvreté, de santé, d’éducation, d’habitat insalubre, se contentant de démolir des immeubles sans rien reconstruire. Les élus sortants (MM. Pujol, Grau et Amiel) en portent la terrible responsabilité. Le candidat du Rassemblement national tente de récupérer le mécontentement à son profit, sans proposer la moindre mesure susceptible d’améliorer la situation. L’Etat ne joue pas son rôle. L’Alternative !, quant à elle, propose un projet global pour réhabiliter et rebâtir Saint-Jacques en lien étroit avec la population du quartier.

La situation est explosive. Les habitant·es de Saint-Jacques en ont assez. Doit-on attendre que quelqu’un ne succombe à une balle perdue ? Nous exigeons que Monsieur le préfet mette en œuvre tous les moyens dont il dispose pour assurer la sécurité et la tranquillité de la population et activer tous ses services en ce sens. La police nationale doit être présente sur le terrain et mettre hors d’état de nuire les responsables des trafics et leurs hommes de main. Le poste de police de la place Cassanyes doit être réouvert. Enfin, l’État et les collectivités doivent s’associer pour doter le quartier des moyens humains indispensables et lancer une vraie concertation pour mettre en place, en urgence, un véritable plan de rénovation urbaine.

Nous serons aux côtés de la population si elle souhaite manifester pacifiquement son indignation.

Caroline Forgues et Jean-Bernard Mathon,

Têtes de liste « L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire »

Courriel : contact@lalternativeperpignan2020.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *